Enquête chargeurs sur la conjoncture du transport routier

L'AUTF et bp2r publient les résultats de leur enquête annuelle auprès des chargeurs sur la conjoncture du transport routier. Elle tend à montrer que l'offre et la demande vont dans le sens d'un rééquilibrage.

L'AUTF (Association des utilisateurs du transport de fret) et le cabinet de conseil en supply chain bp2r ont mené du 3 décembre au 16 janvier 2020 leur enquête annuelle auprès des chargeurs sur l’activité du transport routier de marchandises. Le panel de répondants à l’enquête est composé de 122 chargeurs, industriels et distributeurs, implantés en France. Leurs achats en transports routiers représentent 18 % du chiffre d’affaires du secteur.

Après 3 années marquées par un manque de capacité du transport routier par rapport aux volumes à transporter, le marché va dans le sens d’un rééquilibre en 2020 entre l’offre du côté des transporteurs et la demande du côté des chargeurs. Si, en 2019, 65 % des chargeurs jugeaient le marché sous-capacitaire (offre < demande), ils ne sont plus, en 2020, que 35 %. Ce rééquilibrage est particulièrement fort sur le segment des marchandises générales.

AUTF - bp2r : Enquête chargeurs sur la conjoncture du transport routier

Cela s’explique principalement par une croissance économique globalement en ralentissement avec une tendance générale à la stagnation. 57 % des chargeurs rapportent une hausse de leurs volumes. C’est 9 points de moins qu’en 2019. Le ralentissement est le plus fort sur le vrac solide, tandis que le marché de la température dirigée connaît un dynamisme particulier.

Les chargeurs ont également été interrogés sur leur perception de la qualité des services de leurs prestataires. Globalement, celle-ci n’évolue pas de manière significative par rapport à 2019 malgré l’équilibre de marché moins favorable aux transporteurs.

Les chargeurs interrogés s’attendent à une hausse des tarifs de 1,14 % en 2020 contre 2,03 % l’an passé. Sur ce point, il y a peu de différence entre les différents types de marchandises. Les chargeurs estiment que la situation financière de leurs transporteurs est bonne à hauteur de 53 % contre 42 % en 2019.

L’enquête semble montrer le développement progressif d’une tendance à une réduction du nombre de transporteurs routiers travaillant pour un chargeur, ce qui est favorable à des relations commerciales davantage partenariales et qualitatives.

Enfin, les chargeurs ont été sondés sur leurs critères d’achats. La qualité de service demeure nettement le premier critère. Viennent ensuite les tarifs. La politique sociale et environnementale ne vient qu’en 5e position, mais son importance semble croître par rapport à l’année 2019.

Téléchargez les résultats de l’enquête
Plus d’infos sur le site de bp2r

 

Photo : © ORT&L Grand Est
Graphique : © bp2r